Photographier ses poissons

La photographie et l'aquariophilie

Photographier son aquarium et ses poissons n'est pas si évident. Il y a quelques pièges et des règles de base pour les éviter. Je vais vous donner quelques informations simples afin que vous puissiez prendre des photos de vos chers habitants

Choix du matériel

Numérique Canon EOS 80D
Numérique Canon EOS 80D

 

 

Pour venir à bout des différentes contraintes liées à la faible luminosité de l'aquarium et au mouvement quasiment perpétuel des poissons, j'ai choisi un appareil numérique de type "reflex"
A long terme, c'est la solution la plus satisfaisante car les déchets en photographie d'aquarium ne coûte rien avec un appareil numérique. Un bon reflex numérique est aujourd'hui disponible aux alentours de 800 à 1000 €.

 

Objectif macro 100
Objectif macro 100

 

 

 

L'idéal est de disposer d'un objectif à la fois le plus lumineux possible et de type "macro".
Attention, en macrophotographie, la profondeur de champ, c'est à dire la zone ou l'image est nette, reste faible. Quelques valeurs dans le tableau ci-dessous montrent l'intérêt de pouvoir diaphragmer, donc d'avoir suffisamment de lumière.

 

Objectif Macro Canon de 60 mm
Diaphragme Distance de mise au point en cm Profondeur de champ en cm
F/11 60 5.6
F/22 60 13
F/32 60 19.5
F/11 30 1.6
F/22 30 3.3
F/32 30 5.5

 

Personnellement, n'ayant pas encore d'objectif spécial "macro", j'utilise l'objectif 17-55 F 2,8.

Trépied
Trépied

 

 

J'utilise également un pied qui permet d'éviter les flous de bouger. En effet, en travaillant à très faible luminosité le temps d'exposition peut devenir suffisamment long pour provoquer un léger flou si l'on n'utilise pas de flash.

 

Ce qu'il faut savoir, c'est que chez Canon, pour la qualité de la photographie, tous les boitiers se valent. Ce qui fait la différence, c'est l'objectif et malheureusement un bon objectif reste cher, même dans la série des 'APS'.

Au niveau des boitiers, plus le chiffre est faible, plus le modèle se rapproche d'une classe professionnelle. Ainsi, on va du 1000D (appareil pour les amateurs) au 5D pour les professionnels. On retrouve en montant en gamme essentiellement des possibilités de réglages plus précises et plus nombreuse.

Prendre la photo

Je n'utilise pratiquement jamais le flash suite au risque important de reflets sur les vitres. Ou alors, il faut utiliser un flash déporté qui éclairera l'aquarium par le dessus.

En premier lieu, l'aquarium doit être plus lumineux que la pièce dans laquelle il se trouve. On fera la séance de photographie en obscurcissant la pièce.
L'avantage de mon appareil est qu'il permet de travailler à une sensibilité de 800 ISO sans que le bruit sur l'image ne soit gênant.
Il faut d'abord choisir le type de photographie que l'on désire.
Il n'y aura pas de gros problèmes pour faire une photographie du bac complet. Le trépied et un peu d'éloignement associé à un temps de pose pas trop long (1/60 ou 1/100) conviendront. Les temps de pose inférieurs au 1/50 produiront des photographies floues.
C'est un peu plus délicat pour les gros plans de poissons, surtout les plus petits. Le trépied reste indispensable. Il faut choisir une zone précise de l'aquarium, passer la mise au point en mode manuel et s'armer d'une bonne dose de patience. Prendre plusieurs clichés dès que le poisson choisi se promène dans la zone. C'est quelquefois très long et on peut aider en faisant la séance photos lors du repas des poissons.
Soyer patient des dizaines et des dizaines de photos seront prises avant que vous puissiez arriver à prendre la photo souhaitée.

Pour ne pas tout gâcher !

Vérifiez que votre aquarium est parfaitement propre. Le sol doit être impeccable et il ne doit pas y avoir de particules en suspension dans l'eau.
Les rayures de la vitre que vous ne voyez plus seront hélas bien visibles sur la photographie, de même que les petites traces d'algues oubliées.